>>

Postes à pourvoir

Un poste d'ATER à l'ENSEA

Un poste d'ATER est à pourvoir à l'ENSEA Cergy, en section 61. Le (la) candidat(e) intégrera l'une des équipes de recherche du laboratoire ETIS UMR 8051. Profil d'enseignement : Traitement numérique du signal, informatique embarquée.

Date limite de candidature : 19 juin 2017.

Télécharger le dossier de candidature (PDF).

Trois postes de MCF à l'ENSEA et à l'IUT de Cergy

Trois postes de maître de conférences sont à pourvoir pour septembre 2017 à l'ENSEA et à l'Université de Cergy-Pontoise (IUT), avec des activités de recherche dans l'une des équipes d'ETIS.

A l'ENSEA

A l'Université de Cergy-Pontoise

CDD ingénieur ou post-doctorant - projet PARCOURS3

Un CDD d'ingénieur ou post-doctorant est proposé dans le cadre du projet PARCOURS 3, financé par la Fondation des Sciences du Patrimoine. Le projet regroupe des laboratoires du Ministère de la Culture et de la Communication (LRMH, C2RMF, CRCC, IPANEMA), l'Institut National du Patrimoine et deux laboratoires en informatique, ETIS (Université de Cergy-Pontoise/ENSEA/CNRS) et DAVID (UVSQ).

La fiche de poste est disponible en téléchargement ci-dessous.

Mots-clés

Web sémantique, ontologie, langages et outils du web sémantique, web de données liées, LOD, patrimoine, HADOC, CIDOC CRM, web services, cloud computing

En bref

  • Durée : 9 mois.
  • Date de prise de fonction : dès que possible.
  • Formation et diplômes requis : BAC+5 en informatique (domaine du web sémantique, ontologies, etc.) ou thèse dans ce domaine.
  • Salaire indicatif : entre 2000 € et 2500 € brut en fonction du niveau de recrutement.
  • Lieu de travail : Paris / Cergy.

Modalités de candidature

Envoyer CV et lettre de motivation à Elise Leboucher (elise.leboucher@culture.gouv.fr) et Luc Bouiller (luc.bouiller@culture.gouv.fr) avant fin mars 2017.

Poste d'assistant en instrumentation scientifique (robotique)

Poste d'assistant en instrumentation scientifique (robotique) H/F - CNRS

  • Prise de fonction : 1er février 2017
  • Lieu d’exercice : Cergy-Pontoise
  • Durée du contrat : 12 mois
  • Contact : mathias.quoy@u-cergy.fr

Mission

L’assistant(e) en instrumentation scientifique s’intégrera dans des projets de recherche et développement de l’équipe neurocybernétique en assurant l’entretien mécanique / électrique / électronique des plateformes et en participant à la conception de nouveaux dispositifs robotiques. Ce travail se fera en étroite collaboration avec les ingénieurs et enseignants chercheurs et doctorants de l’équipe.

Activités

  • Assembler mécaniquement des robots (servo-moteurs, engrenages, poulies ...)
  • Concevoir des prototypes mécaniques et mécatroniques
  • Entretenir le matériel existant
  • Choisir les équipements, les partenaires et prestataires adaptés
  • Réaliser les tests unitaires nécessaires à la qualification des performances des plateformes
  • Elaborer des rapports techniques et notices d’utilisation
  • Former des étudiants aux outils
  • Exercer une veille sur les évolutions technologiques du domaine

Compétences

Connaissances générales en mécatronique, robotique ou controle, savoir rédiger des documentations techniques et cahiers des charges, maîtrise de l’anglais technique.

Contexte de travail

ETIS, Equipes Traitement de l'Information et Systèmes, est une unité de recherche commune au CNRS (UMR 8051), à l'Ecole Nationale Supérieure de l’Electronique et de ses Applications (ENSEA) et à l'Université de Cergy-Pontoise (UCP).

ETIS est structuré en quatre équipes de recherche :

  • Indexation Multimedia et Intégration de données (MIDI)
  • Information, Communications, Imagerie (ICI)
  • Architectures, Systèmes, Technologies pour les unités Reconfigurables Embarquées (ASTRE)
  • Neurocybernétique

ETIS compte environ 60 personnels permanents (enseignants-chercheurs et personnels support) et accueille une cinquantaine de doctorants et post-doctorants.

L’équipe neurocybernétique du laboratoire ETIS, possède un grand nombre de plateformes robotiques différentes : torse de robot doté d’une tête expressive et de 2 bras à 5 ddl à actionnement hydraulique, robot mobile tout terrain pour des expériences de navigation autonome en extérieur, robot mobile d’intérieur, mains anthropomorphiques à 5 doigts, bras robotiques électriques, drone... Ces robots sont employés dans des expériences montées en collaboration avec des neurobiologistes et des psychologues. Nos travaux s’inscrivent dans le cadre de l’Equipex Robotex piloté par le CNRS.

Dans le cadre de son activité, l’agent collaborera étroitement avec les autres membres de l’équipe. Il/Elle sera placé(e) sous l’autorité hiérarchique du directeur de laboratoire, et sous la responsabilité scientifique du responsable de l’équipe Neurocybernétique. Il/Elle sera amené(e) à participer au montage de nouvelles expériences. Il/Elle respectera les mesures d’hygiène et de sécurité en vigueur au laboratoire.

Rémunération

Entre 1832 et 2063 euros bruts mensuels selon expérience.

Poste d'ingénieur - projet "Testaments de poilus"

Le projet "Testaments de poilus"

En vue de lui permettre de se réapproprier avec un accompagnement scientifique de haut niveau un patrimoine commun, ce projet sollicite et encadre la participation du grand public à une entreprise d’envergure : l’édition en ligne d’un échantillon significatif de testaments de soldats morts pour la France lors de la Première Guerre mondiale, testaments conservés aux Archives nationales (pour Paris) et aux Archives départementales des Yvelines.Il s’appuie méthodologiquement sur une première opération menée conjointement par les Archives nationales et l’École nationale des chartes depuis 2015, dont le principal résultat est l’édition critique numérique de 134 testaments de poilus. Des centaines de testaments restent encore à découvrir, à transcrire et à publier. À titre exploratoire, nous confierons à des bénévoles encadrés et formés la mission de découvrir dans les archives 500 testaments. Nous concevrons en parallèle une plate-forme collaborative de transcription en ligne qui permettra aux internautes de les transcrire conformément à un modèle fondé sur le standard TEI. L’édition en ligne, objectif final du projet, sera donc l’aboutissement d’un travail associant des spécialistes et des membres bénévoles du grand public.

Profil de poste

L'ingénieur recruté se verra confier la conception, la réalisation et la documentation technique et utilisateur de l’application de transcription collaborative qui devra être mise en production au plus tard début 2018.

Il effectuera ce travail sous la direction conjointe et avec l’aide de Mathias Quoy (ETIS, UCP) et de Florence Clavaud (Archives nationales et EA 3624 de l’Ecole nationale des Chartes) et en concertation étroite avec l’ensemble des membres et chercheurs de l’équipe projet. En particulier, il soumettra pour avis l’ensemble des rapports d’étude, spécifications, maquettes, versions de logiciels, jeux de tests, documentations produites au comité de pilotage du projet. Il rédigera les compte-rendus de réunions ou d’ateliers de travail.

Activités / tâches

Il s’agira en particulier :

  • de préparer la note de cadrage fonctionnel et technique définissant de façon synthétique la future plate-forme ;
  • de dresser un état de l’art détaillé ;
  • de proposer, en fonction des résultats de cet état de l’art, un ou plusieurs scénarii de développement tenant compte des contraintes de calendrier du projet (adaptation d’une plate- forme existante, création ex nihilo et/ou par intégration de composants existants, ...) ;
  • de faire valider les scénarii par les encadrants et le comité de pilotage ;
  • de réaliser la plate-forme collaborative de transcription (approche agile idéalement) au moyen d'un entrepôt privé de gestion de sources ;
  • de rédiger la documentation technique et utilisateur de la plate-forme ;
  • de configurer une instance de la plate-forme pour le projet de transcription des testaments de poilus, de lui intégrer les images numériques et métadonnées des testaments à transcrire, et de la mettre en production ;
  • de publier les sources de la plate-forme sous licence libre dans un entrepôt public de sources".

Conditions d'embauche

  • Date de prise de fonction : le 1er mars 2017.
  • Formations et diplômes requis : les candidats doivent être titulaires au minimum d’un Master 2 en sciences de l’information et de la communication, ou en humanités numériques.
  • Salaire indicatif : le salaire est en fonction de la grille indiciaire IGE ou IGR (selon niveau de diplôme et d’expérience). Le salaire de départ correspond au 5e échelon IGE.

Modalités de candidature

Envoyer CV et lettre de motivation à Emmanuelle de Champs (edechamp@u-cergy.fr), Mathias Quoy (mathias.quoy@u-cergy.fr) et Florence Clavaud (florence.clavaud@culture.gouv.fr) avant le 31 janvier 2017. Des entretiens auront lieu en région parisienne en février 2017.

Poste d'ingénieur C++ pour la vision par ordinateur

Le laboratoire ETIS est à la recherche d’un ingénieur en C++ avec des notions de vision par ordinateur pour le développement de modèles au sein de la plateforme Retin 5. Deux jeux de modèles sont attendus :

  • Un premier jeu de modèles pour le filtrage par le contenu des images pour l’application Qwant Junior
  • Un deuxième jeu de modèles pour la classification des pochettes de disques pour le moteur de recherche Qwant

En outre, le(la) candidat(e) devra assurer la maintenance de la plateforme logiciel Retin 5 pendant la durée du contrat.

Le contrat démarre par une première période de 6 mois, qui peut être prolongée par une deuxième période de 12 mois. Les modèles de vision considérés seront basés sur le “deep learning” [HZRS16] et les méthodes d’indexation basés dictionnaires [NPG13, SPMV13].

Compétences

  • Conception et développement en langage C++11
  • Notions en vision par ordinateur
  • Notions en machine learning

Contact

Philippe-Henri Gosselin, philippe-henri.gosselin [a-commercial] ensea.fr

Bibliographie

[HZRS16] K. He, X. Zhang, S. Ren and J. Sun. Deep Residual Learning for Image Recognition. CVPR, 2016

[NPG13] Negrel, R.; Picard, D. & Gosselin, P. Web scale image retrieval using compact tensor aggregation of visual descriptors. IEEE Multimedia, 2013, 20, 24-33.

Trois postes de MCF à l'Université de Cergy-Pontoise

Trois postes de maître de conférences à l'Université de Cergy-Pontoise (département des sciences informatiques et IUT) sont à pourvoir en septembre 2016, avec activités de recherche au sein du laboratoire ETIS.

Détection temps-réel de polypes colorectaux en vidéocolonoscopie

CONTEXTE

Le cancer colorectal représente le 3ème cancer le plus fréquent et la 2ème cause de décès par cancer dans les pays industrialisés. Ce cancer se développe majoritairement à partir de tumeurs appelées polypes qui correspondent à des excroissances à la surface interne de la paroi colorectale. Parmi celles-ci, les adénomes, représentant 70% des polypes, sont susceptibles de se transformer en tumeurs cancéreuses.

Le diagnostic du cancer colorectal est réalisé lors d’examens de coloscopie qui est l’examen de référence à l’échelle internationale. Aujourd’hui, près de 50% des diagnostics sont posés tardivement du fait notamment d’un taux de détection des polypes lors de l’examen de coloscopie insuffisant : seulement 75% environ de polypes sont détectés.

Ces polypes non découverts lors d’examens de coloscopie peuvent évoluer en cancer avant l’examen suivant. Il s’agit de cancers dits « cancers d’intervalle » représentant au moins 50% des cancers colorectaux diagnostiqués. L’amélioration du taux de détection de polypes lors de coloscopies représente donc un enjeu de santé publique majeur.

Les solutions existantes permettant d’améliorer ce taux de détection portent sur une amélioration de la visualisation de la muqueuse ou sur une augmentation de l’angle de vision des endoscopes. Aucun dispositif ne permet d’alerter directement le gastro-entérologue de la présence d’un polype alors qu’il a été démontré une forte variabilité de résultats entre cliniciens du fait d’analyse souvent trop rapide, de manque d’expérience ou de manque d’attention.

Afin de diminuer ces biais dans la détection, l’équipe ASTRE du laboratoire ETIS a développé un logiciel permettant de détecter des polypes à partir d’images 2D issues de vidéocolonoscopie. Les résultats des tests préliminaires en termes de spécificité et de sélectivité permettent d’atteindre des taux respectivement de 91% et 95.2% dans la phase d’apprentissage.

Le logiciel ainsi développé apportera une aide au gastro-entérologue en temps réel lors du déroulé de la coloscopie. Un signal alertera directement le clinicien de la présence d’un polype dont la localisation sera signifiée par un rectangle affiché sur l’écran de suivi du clinicien.

Mêmes si ces résultats semblent satisfaisants, les objectifs de ce post-doc seront d’adapter ce logiciel aux conditions réelles d’examen (en termes de qualité d’images traitées et d’analyse vidéo) à partir d’une base de données d’images enrichie (prise en compte de structures anatomiques présentes dans le côlon telles des diverticules) et de réaliser des premiers tests lors d’examens de coloscopie.

MISSIONS

Pour cela, les principales missions du post-doc seront :

  • Recherche de nouveaux descripteurs
  • Optimisation des méthodes de classification
  • Développement de l’application sous OpenCV
  • Evaluation des performances et positionnement par rapport à l’état de l’art.
  • Valorisation des résultats

Le post-doctorant participera aux réunions d’avancement du projet et présentera ses travaux dans des conférences ou revues internationales.

CADRE

Ce post-doc, financé par le Projet «Logiciel de détection de polypes en temps réel » de la SATT IDFinnov se déroulera au laboratoire ETIS de l’Université de Cergy-Pontoise, en coopération étroite avec le service Service Hépato gastro entérologie de l’hôpital Saint-Antoine (APHP) à Paris.

PROFIL

Le post-doc recherché possèdera une formation Bac+8 en informatique ou électronique avec une double compétence en en traitement d’image et en machine learning (Computer Vision).

SALAIRE ET DEBUT DE CONTRAT

2400 euros net/mois, 01/02/2016

CONTACTS

Aymeric Histace : aymeric.histace@ensea.fr, Olivier Romain : olivier.romain@ensea.fr