>>

Les passages cachés des lettres de Marie-Antoinette livrent leurs premiers secrets

Les travaux menés dans le cadre du projet REX (projet financé par la Fondation des sciences du patrimoine, avec pour partenaires les Archives nationales, le CRCC et ETIS) ont permis de décrypter une première lettre caviardée de la correspondance entre Marie-Antoinette et le comte de Fersen.

Depuis plusieurs années différentes équipes de recherche ou même des sociétés privées se sont confrontées à cet exercice, en vain…

Ce premier succès est intéressant pour l’information donnée sur le support de travail mais aussi pour l’avancée des techniques mises en œuvre. En effet, elles pourront être mises à contribution pour analyser et décrypter d’autres palimpsestes prestigieux.

Lire le communiqué de presse sur le site de la Fondation des sciences du patrimoine (document PDF).

Lire aussi l'article paru dans le journal "Le Monde" le 11 janvier 2016 (document PDF).

Retour