>>

Séminaire ETIS : Catherine Lavandier

Titre du séminaire et oratrice

Gêne due au bruit des avions.
Catherine Lavandier, Université de Cergy-Pontoise.

Date et lieu

Mardi 9 avril 2013, 11h.
Université de Cergy-Pontoise, St-Martin 1, salle 562, bât. A, 5ème étage.

Résumé

La gêne sonore peut être définie de deux manières différentes, selon que l'on écoute le bruit de façon active ou bien que l'on entende ce bruit de façon passive. Dans le premier cas, un bruit écouté peut produire une réaction immédiate de désagrément, liée à une signature sonore inadaptée pour l'auditeur. Dans le second cas, le bruit n'est pas écouté, mais il est subi. La gêne sonore peut alors correspondre à la perturbation d'une ou plusieurs activités (ce bruit me gêne pour écouter la télévision, ou pour discuter avec mon voisin, etc.), ou bien elle peut correspondre à un sentiment durable de gêne vis-à-vis de l'environnement sonore (globalement, je suis gêné par le bruit).

La présentation s'intéressera aux méthodes qui permettent d'évaluer perceptivement le désagrément sonore, la gêne de court terme et la gêne de long terme, et en particulier pour le bruit des avions. Elle essaiera de répondre aux questions suivantes :

  • Quels sont les paramètres acoustiques et non acoustiques qui ont une influence sur ces trois types de gêne ?
  • Existe-t-il un lien entre ces trois types de gêne ?

Retour