>>

Séminaire ICI : Abla Kamoun

Titre du séminaire et oratrice

Nouvelle approche pour la synthèse des convertisseurs AN à bancs de filtres hybrides.
Abla Kammoun, Supélec.

Date et lieu

Mercerdi 28 novembre 2012, 14h.
ENSEA, Cergy-Pontoise, salle 384.

Résumé

Dans plusieurs applications en radio-cognitive, l'information utile est localisée dans des sous-bandes réparties aléatoirement dans une autre bande bien large. En vue d'accéder à l'information utile, il est nécessaire d'échantillonner la totalité de la bande puis de sélectionner l'information pertinente dans le domaine numérique. Pour ce type d'applications, les convertisseurs AN classiques ne permettent pas d'avoir à la fois une vitesse élevée et une forte résolution. La mise en parallèle de plusieurs convertisseurs a été souvent la solution retenue. Plusieurs architectures sont possibles, parmi lesquelles existe les convertisseurs analogiques numériques basés sur l'utilisation de bancs de filtre hybrides. Ils sont composés d'un banc de filtre analogiques suivi d'un banc de filtre numériques qui sert à compenser dans le domaine numérique les imperfections des composants analogiques. La synthèse des filtres numérique est déterminante et joue un rôle très important dans les performances. La méthode de synthèse conventionnelle repose sur la résolution des équations de reconstruction parfaite. Etant donné que ces équations ne peuvent être satisfaites pour des filtres d'ordre fini, cette approche n'est pas optimale en ce sens qu'elle ne permet pas de maximiser l'énergie de la distorsion par comparaison avec l'énergie des repliements du spectre. Dans cette présentation, nous présentons une méthode optimale de synthèse qui se base plutôt sur la maximisation du SNR à la sortie du convertisseur.

Retour