>>

Séminaire ICI : Pascal Vallet

Titre du séminaire

Traitement d'antennes dans les grands réseaux de capteurs.

Date et lieu

mardi 15 novembre 2011, 10h30
ENSEA, salle 331.

Résumé

Depuis les années 1980, un grand nombre de méthodes d'inférence ont été développées pour les réseaux de capteurs (estimation du nombre de source émettrices, de leurs angles d'arrivée, de leurs puissances...), et leurs performances statistiques caractérisées quand le nombre d'échantillons N du signal observé tend vers l'infini et le nombre d'antennes M du système reste fixe. En pratique, ces méthodes sont utilisées pour N >> M.

Cependant, il n'est pas toujours possible de disposer d'une telle quantité d'échantillons, notamment quand le nombre de capteurs est grand, et que les signaux en jeu ne sont stationnaires que sur de courtes périodes.

Dans cet exposé, nous considérons le problème de l'estimation consistante des angles d'arrivée dans le régime où M,N tendent vers l'infini et le ratio M/N tend vers une constante strictement positive. Dans ce contexte, les méthodes sous-espace traditionnelles, du type MUSIC, ne sont plus consistantes, notamment car la matrice de covariance empirique du signal observé ne converge plus vers la vraie matrice de covariance. Nous étudierons quelles modifications apporter à la méthode MUSIC traditionnelle pour la rendre consistante dans ce nouveau régime. Ceci nécessite notamment des résultats sur la localisation des valeurs propres et le comportement des vecteurs propres de certaines grandes
matrices aléatoires.

Si le temps le permet, nous nous intéresserons également à l'estimation du nombre de sources dans le contexte précédent, en mettant en évidence un seuil de détectabilité. En particulier, les méthodes traditionnelles (type AIC/MDL) ne sont pas consistantes.

Retour