>>

Séminaire NEURO : Simon Gay

Titre du séminaire et orateur

Le modèle Radical Interactionism, un modèle d'apprentissage développemental prometteur pour des agents environnementalement agnostiques.

Simon Gay (LITIS, Université de Rouen).

Date et lieu

Mardi 10 avril 2018, 14h

Université de Cergy Pontoise, Site Saint Martin, salle 570

Résumé

Le modèle Radical interactionism (RI) est un modèle d'apprentissage développemental pour lequel la perception et l'action ne peuvent être séparés, et pour lequel l'échange entre l'agent et l'environnement ne peut se faire qu'au travers de schemas sensorimoteurs (au sens donné par Piaget). Un agent RI sera ainsi agnostique de son environnement, car ne pouvant accéder directement aux propriétés de son environnement, et intrinsèquement motivé, car ne pouvant pas recevoir de récompense extérieure. Au sein du laboratoire LIRIS, puis du LITIS, nous avons défini des architectures permettant à un agent artificiel d'intégrer les propriétés de son environnement et d'en construire un modèle interne pour générer des comportements adaptés à leurs systèmes motivationnels, sans qu'aucune préconception de l'environnement ne soit nécessaire. Les implémentations sur des agents artificiels et sur des robots nous ont permis d'étudier comment la notion d'objet et d'espace pouvait émerger de l'interaction agent-environnement, et comment ces modèles de l'environnement pouvaient être utilisés pour générer des comportements. Ces implémentations nous permettent aujourd'hui de tester et valider des modèles d'assistance à la navigation inspirés des cartes neurocognitives, à destination des personnes déficientes visuelles. Au cours de ce séminaire, je présenterai ces implémentations et les nombreuses perspectives ouvertes par ces modèles pour développer des agents développementaux de complexité croissante, pouvant intégrer leur environnement et générer des comportements de plus en plus complexes.

Retour