>>

Soutenance de thèse : Alan Julé

Titre de la thèse

Etude des codes en graphes pour le stockage de données.

Date et lieu de soutenance

Vendredi 7 février 2014.
Université de Cergy-Pontoise.

La soutenance aura lieu à huis-clos.

Résumé

Depuis deux décennies, la révolution technologique est avant tout numérique entrainant une forte croissance de la quantité de données à stocker. Le rythme de cette croissance est trop important pour les solutions de stockage matérielles, provoquant une augmentation du coût de l'octet. Il est donc nécessaire d'apporter une amélioration des solutions de stockage ce qui passera par une augmentation de la taille des réseaux et par la diminution des copies de sauvegarde dans les centres de stockage de données.

L'objet de cette thèse est d'étudier l'utilisation des codes en graphe dans les réseaux de stockage de données. Nous proposons un nouvel algorithme d'application des codes en graphe pour ces réseaux. Cet algorithme permet d'atteindre les hautes performances des codes MDS en termes de rapport entre le nombre de disques de parité et le nombre de défaillances simultanées pouvant être corrigées sans pertes (noté R). Il bénéficie également des propriétés de faible complexité des codes en graphe pour l'encodage et la reconstruction des données. De plus, nous présentons une étude des codes LDPC Spatiallement-Couplés permettant d'anticiper le comportement de leur décodage pour les applications de stockage de données.

Il est généralement nécessaire de faire des compromis entre différents paramètres lors du choix du code correcteur d'effacement. Afin que ce choix se fasse avec un maximum de connaissances, nous avons réalisé deux études théoriques comparatives pour compléter l'état de l'art. La première étude s'intéresse à la complexité de la mise à jour des données dans un réseau dynamique établi et nous déterminons si les codes linéaires utilisés ont une complexité de mise à jour optimale. Dans notre seconde étude, nous nous sommes intéressés à l'impact sur la charge du réseau de la modification des paramètres du code correcteur utilisé. Cette opération peut être réalisée lors d'un changement du statut du fichier (passage d'un caractère hot à cold par exemple) ou lors de la modification de la taille du réseau. L'ensemble de ces études, associé au nouvel algorithme d'application des codes en graphe, pourrait mener à la construction de réseaux de stockage dynamiques, flexibles avec des algorithmes d'encodage et de décodage peu complexes.

Composition du jury

  • M. Jérôme LACAN, Professeur des Universités, Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace (Toulouse), rapporteur
  • M. Alexandre GRAELL, Associate Professor, Chalmers University of Technology (Suède), rapporteur
  • M. Joseph BOUTROS, Professeur, Texas A&M University (Qatar), examinateur
  • M. Chen-Mou CHENG, Assistant Professor, National Taiwan University (Taipei), examinateur
  • M. Frédéric GIROIRE, Chargé de Recherche, CNRS-Sophia Antipolis (Nice), examinateur
  • M. David DECLERCQ, Professeur des Universités, ENSEA, directeur de thèse
  • Mme Iryna ANDRIYANOVA,  Maître de Conférence, Université de Cergy Pontoise, co-encadrant

Retour